TROUBLES DE LA FERTILITÉ

La prise en charge des troubles de la fertilité peut être effectuée dans un cabinet de gynécologie. Il s’agit de vérifier le bon fonctionnement des ovaires, la perméabilité des trompes chez la femme et la bonne vitalité des spermatozoïdes chez l’homme.

Les causes
Les troubles de la fertilité  se définissent par une impossibilité  d’une femme à concevoir une grossesse après 12 mois de rapports sexuels réguliers et non protégés.
Presque 15 % des couples sont touchés par ce problème et la prévalence augmente de plus en plus avec l’âge de la femme.
Au-delà des facteurs spécifiques liés à l’âge, certaines conditions dues aux modes de vie et aux expositions environnementales sont aujourd’hui reconnues comme causes d’infertilité du couple.
Différentes pathologies peuvent également représenter des causes d’infertilité du couple, que ce soit chez l’homme ou la femme.
Les troubles de la fonction ovarienne sont à l’origine d’environ la moitié des cas d’infertilité féminine, ils sont souvent dus à une perturbation de la fonction d’un des régulateurs hormonaux.
En effet les troubles de la fonction hormonale amènent à l’incapacité à produire des ovocytes qui puissent être fécondés.
L’endométriose et  la ménopause précoce représentent des causes qui peuvent également entrainer des troubles de la fertilité chez la femme.
Les hommes sont touchés par des problèmes de procréation à presque 50 %
Spermatozoïdes trop peu nombreux, peu mobiles, anomalies structurelles de l’appareil reproducteur masculin sont des causes majeures engendrant troubles de la reproduction chez l’homme.

Le diagnostic
La consultation avec un gynécologue spécialisé permet d’établir un diagnostic de l’infertilité chez la femme et ainsi chez l’homme et d’optimiser la prise en charge adaptée à chaque situation.
Nous soulevons l’importance de la disponibilité de technologies échographiques de bonne qualité et d’un laboratoire très spécialisé.
Après une consultation initiale avec le médecin spécialiste de la médecine de la reproduction, il faut envisager un bilan d’infertilité qui peut durer plusieurs semaines.
Afin de préciser les causes des troubles de la fertilité, plusieurs examens sont nécessaires pour identifier précisément les problèmes qui concernent le couple.
Les explorations des causes qui attentent la fertilité varient en fonction des patientes. Toutefois, il faut envisager des examens de gynécologie de base recommandés dans la pratique clinique.
Le bilan de réserve ovarienne, c’est-à-dire le bilan hormonal complet qui peut vérifier les troubles hormonaux responsables de l’infertilité, est essentiel.
L’échographie pelvienne représente un examen très important dans le cadre du bilan d’infertilité. En effet l’échographie pelvienne permet de déceler des pathologies ovariennes qui peuvent atteindre la fertilité de la femme.
L’hystérosalpingographie est recommandée pour l’exploration de la cavité utérine et des trompes et pour vérifier ainsi la normale structure anatomique de l’appareil reproductif.
L’hystéroscopie est généralement envisagée pour exclure des anomalies de l’endomètre ou de la cavité utérine.
Lorsque le bilan gynécologique chez la femme est normal, l’infertilité du couple est plausiblement d’origine masculine.
Chez l’homme, pour déceler une éventuelle infertilité, plusieurs examens médicaux peuvent être préconisés.
Le spermogramme permet d’observer et d’évaluer le nombre et la vitalité des spermatozoïdes, le spermogramme évalue ainsi les potentielles anomalies de la forme des spermatozoïdes qui peuvent être à l’origine de l’infertilité du couple.

Le traitement
Le traitement de l’infertilité dépend du diagnostic posé à la suite d’un bilan complet du couple. Tous les traitements sont bien évidement adaptés à l’âge du couple et à leurs antécédents médicaux.
Nous disposons de nombreuses possibilités de traitement, néanmoins, certaines causes d’infertilité ne peuvent pas être corrigées car la cause reste inconnue.
Chez la femme, le traitement hormonal, pour stimuler l’ovulation, représente la première étape de traitement contre l’infertilité.
Les techniques de Procréation Médicalement Assistée sont parfois nécessaires en cas d’échec du traitement hormonal.
L’insémination artificielle représente la première tentative de procréation médicalement assistée. Le gynécologue, par le biais d’une échographie haute de gamme, peut  monitorer le nombre de follicules ovariens qui arrivent à maturation et prévoir le jour de l’ovulation. Ce jour là, il pourra procéder à l’introduction, à l’aide d’une fine canule, des spermatozoïdes du conjoint directement dans l’utérus par la voie vaginale. Les spermatozoïdes sont recueillis, sélectionnés et placés dans un milieu liquide adapté en laboratoire, après avoir obtenu un échantillon de sperme du conjoint.
Dans la fécondation in vitro  les spermatozoïdes de l’homme et l’ovule de la femme sont mis en contact en laboratoire pour former l’embryon qui va être réimplanté dans l’utérus de la future mère (FIV).
Ces techniques de procréation médicalement assisté ont permis d’augmenter considéreblement les chances de fertilité du couple.
Chez l’homme, des traitements médicamentaux ou plus simplement une psychothérapie peuvent parfois améliorer des troubles de l’éjaculation. Dans le cas d’un nombre insuffisant de spermatozoïdes dans le sperme, un traitement hormonal peut être envisagé.
Parfois une chirurgie devient indispensable pour corriger par exemple une varicocèle, qui atteint la production de spermatozoïdes.

Le Dr Roberto MARCI a développé ses compétences dans la médecine de la reproduction et de la procréation médicalement assistée.

Centre de Gynécologie de Champel
24 Avenue de Champel

Genève

SERVICES

RENCONTREZ NOTRE MÉDECIN SPÉCIALISÉ DANS LA PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE